Accueil » Test du flash Yongnuo YN968N

Test du flash Yongnuo YN968 N

  • par
Le nouveau flash Yongnuo YN968N

En photographie, après le boitier et les objectifs, c’est souvent le flash qui complète le matériel. Mais pourquoi choisir tel modèle plutôt qu’un autre ?

Longtemps chers et difficiles à trouver, les rendant assez élitistes. Les flashs se sont aujourd’hui beaucoup démocratisés avec l’apparition des marques chinoises.

Yongnuo est une de ces marques. Elle a permis à beaucoup de photographes de se faire la main, avec notamment le fameux flash manuel YN560.

Mais depuis, la marque Yongnuo s’est un peu endormie. Elle s’est fait surpasser par d’autres concurrents comme GODOX avec des produits plus aboutis et un écosystème plus unifié.

Le Flash Yongnuo YN968 N, mis sur le marché en 2018 en version Nikon, semble porter le renouveau de la marque Yongnuo.

Etat des lieux.

 

 

Caractéristiques du flash YN968 N de Yongnuo :

Ce flash remplace l’ancien YN 685N qui était un bon flash cobra, mais qui avait quelques défauts rédhibitoires :

Il n’était pas possible de l’utiliser en mode flash maître radio, ni en mode slave optique (un comble alors même que le basique YN560 le permettait). Et couplé avec un transmetteur RF-603 seul le déclenchement était possible.

Le flash YN968 N reprend donc toutes les qualités de son prédécesseur :

  • Il est TTL et HSS,
  • il possède un mode manuel et Multi,
  • il est synchronisable au premier et second rideau,
  • il est suffisamment puissant (NG 60) et
  • il possède une prise pour une alimentation externe et un port USB pour les mises à jour…

 

Mais il apporte en plus des modifications qui changent la donne :

  • Totalement compatible avec le système iTTL de NIKON, il peut fonctionner en mode slave optique avec un flash SB NIKON. (NB : j’ai essayé de l’utiliser en mode maître, mais je n’y suis pas arrivé)
  • Il peut servir de flash maître et peut contrôler et déclencher aussi bien un autre flash Yongnuo YN968 N , les flashs YN685N, que les transmetteurs YN622N (I) et (II)
  • Lorsque il est réglé comme YN622 (mode slave), il peut recevoir le signal de commande ou de déclenchement de l’unité maître YN968N / YN622N / YN622N-TX, en mode TTL / M / Multi.
  • Lorsque il est configuré comme YN560 (mode slave), il peut recevoir un signal de commande ou de déclenchement des transmetteurs YN560-TX / RF603 / RF605 en mode M / Multi.

 

Et ce n’est pas tout :

  • Son angle de rotation en verticale est de -7 à 150 degrés. Ce qui veut dire qu’on peut le faire pivoter vers l’arrière directement sans avoir à tourner la tête du flash. Et ça c’est vraiment cool.
  • L’écran arrière rétro-éclairé est intuitif et très facile à appréhender. Tout est à sa place : pas la peine de rentrée dans des menus compliqués pour régler les paramètres.
  • A l’avant se trouve une petite rangée de 03 leds avec un diffuseur rétractable qui s’allument indépendamment des autres commandes. Un filtre coloré est fourni pour changer la température de couleurs. Ces leds malgré une puissance limité pourront servir de lumière d’appoint en vidéo ou en photo . Ils pourront également éclairer le sujet pour pouvoir plus facilement faire le point dans la pénombre.

Le flash Yongnuo YN968 N pour qui ?

Il sera surtout intéressant pour le photographe strobiste qui n’a pas encore basculé vers la marque GODOX. Mais également pour celui qui possède des flashs cobra Nikon SB ou d’autres produits Yongnuo.

Sa compatibilité avec ces systèmes de commande et de déclenchement est un grand plus. Auparavant il fallait passer par le trigger RF622 pour commander les flashs Yongnuo en TTL. En faisant l’impasse sur la possibilité d’avoir un flash sur le boîtier.

Il est aussi une vraie bonne alternative aux flashs de la marque. Pour 3 à 4 fois moins cher on obtient un produit aussi efficace, aussi puissant et encore plus évolué.

 

Conclusion :

Personnellement, j’utilise comme ICI le flash Yongnuo YN968 N sur le boîtier avec en déporté : deux Nikon SB affublés de récepteurs RF622 et un YN685.

J’apprécie le système CLS optique de Nikon. Mais il est inutilisable à l’extérieur, et en intérieur il oblige les flashs à « se voir ».

C’est vraiment agréable et pratique d’avoir sur le boîtier en même temps : une source de lumière disponible, un système de commande radio efficace et fiable, et surtout des commandes qui tombent facilement sous la main, presque autant qu’avec le trigger RF622TX qui pour moi reste une référence (j’ai essayé le trigger XT1 de Godox que j’ai trouvé confus).

Le flash Yongnuo YN968N rassure et semble solide. Reste à voir dans le temps ce que ça donne en termes de fiabilité. Le seul souci que j’ai rencontré avec la marque Yongnuo était un YN560ii qui était resté bloqué à pleine puissance après juste 3 utilisations. Mais depuis RAS.

Je le recommande donc.

Et vous quel flash utilisez-vous?

Edit : après quelques semaines supplémentaires d’utilisations voici mon retour
  • Le bouton pour allumer les leds (en face sur le côté gauche) est mal placé : on l’appui par accident de façon intempestive quand on veut tourner la tête du flash. Et il faut savoir que quand les leds sont allumés, l’éclair du flash ne part pas. J’ai raté plusieurs photos à cause de ça.
  • Comme je l’ai remarqué sur mon Yongnuo YN685, ce nouveau YN968N est également très énergivore. A usage équivalent (les deux sont en déportés et à la même puissance) : j’ai utilisé deux jeux de piles avec le YN968N, contre un seul jeu de piles pour mon Flash Nikon SB910.
  • Coté positif : l’interface est vraiment clair et facile d’utilisation. La commande radio fait son office et je n’ai eu à déplorer aucun fonctionnement erratique.

4 commentaires sur “Test du flash Yongnuo YN968 N”

  1. Bonjour,

    Juste qune question que je me pose. Peut peut utilise le Yongnuo 968N avec un Godox AD200 ? pourrai-je trouver des declencheur pour faire fonctionner les deux ?

    merci

    Sony P

    1. Je n’ai pas encore eu un Godox AD 200 à disposition, mais je ne pense pas que les deux systèmes radios soient compatibles tel quel. Par contre, il y a un moment j’ai essayé de placer un déclencheur YN622 sous un AD 360 mais je n’ai pas réussi à le déclencher correctement en ayant la main sur les réglages. J’avoue que je n’ai pas eu le temps d’approfondir plus que cela le sujet par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *